Histoire du Blackjack


L’Italie, à l’origine du blackjack

Avant qu’il n’y est le blackjack tel que vous le connaissez aujourd’hui, il y a bien sûr eu d’autres jeux qui, à force d’être mixés, ont donné naissance au blackjack mais cela a pris des centaines d’années, vous vous en doutez.

A l’origine du blackjack, il y a deux jeux bien précis qui nous viennent d’Italie. C’est dans un écrit de Bernardin de Sienne, un moine italien, qu’on trouve la première trace de vie du jeu le 31. Ce jeu qui faisait fureur à l’époque, comportait déjà de grandes ressemblances avec le jeu qu’on connait aujourd’hui. Vous aviez déjà une valorisation des cartes, et puis le but du jeu était sensiblement identique puisque vous deviez atteindre le score de 31, en tirant des cartes après en avoir reçu initialement. Simplement, vous n’aviez pas quelques critères importants que nous avons de nos jours comme par exemple certaines actions ou bien tout simplement le fait d’être éliminé si vous dépassiez le score de 31. Néanmoins, nous savons que ce jeu a largement inspiré le blackjack moderne.

Ensuite, vous avez le 7 ½, toujours venu d’Italie. Ce jeu consistait à atteindre le score de 7 ½ mais attention, cette fois, celui qui dépassait le score brulait, c’est-à-dire qu’il était disqualifié de la manche. La valorisation était encore différente mais il y avait une valorisation tout de même. Si l’as valait 11 points au 31, il en valait 1 au 7 ½, on retrouve donc nos deux valeurs actuelles.

La France, à l’apogée du blackjack

Suite aux différents mouvements des hommes à l’époque, des guerres, etc., les jeux arrivèrent en France et furent très vite rassemblés de façon inconsciente ou pas, et ce fut la naissance du 21, un mélange des deux styles que nous avons vu précédemment. Vous aviez ici un objectif, faire 21 points pour gagner mais dépasser cet objectif serait revenu à tout simplement bruler. On dit que de 31, on est passé à 21, simplement pour accélérer un peu le jeu. Les as ont pour la première fois la double valeur, 1 ou 11, et les autres cartes ont les mêmes valeurs qu’aujourd’hui. Toutes les actions de jeu sont présentes, sauf l’assurance qui n’est pas encore intégrée au jeu.

Le 21 fut longtemps le jeu favori de la Cour de France à tel point que des soirées spéciales étaient organisées pour que les nobles de ce temps puissent s’adonner à ce divertissement.

Les Etats-Unis, à la modernité du blackjack

Ce jeu, le 21, connu un succès fou pendant de nombreuses années jusqu’au jour où, avec les premières migrations vers les Etats-Unis, il fut introduit dans le pays, on est à la fin du 19ème siècle. Très vite, il va plaire à une grande partie de la population et prospèrera pendant une vingtaine d’années jusqu’à ce qu’il soit introduit dans les casinos terrestres.

Pour accentuer sa popularité, les casinotiers vont avoir la bonne idée d’inventer un paiement très attractif pour les joueurs qui possèderaient un as de pique et un valet noir. Valet noir se traduisant blackjack en anglais, vous avez ici l’origine du nom. Le bonus est parti mais le nom est resté. Devenu jeu officiel des casinos en 1931, le blackjack n’a cessé de faire des adeptes jusqu’à aujourd’hui encore où il est toujours un des jeux les plus fréquentés que ce soit dans les casinos terrestres ou en ligne.

Pour en savoir plus sur le jeu de blackjack et profiter des bonus de casino, nous vous invitons à lire ce qui suit :